Répertoire

Le répertoire actuel des compagnies du collectif programmé dans Par les villages.

Cie Amarande

Mirrabooka 
Un périple coloré vers un ailleurs autrement étoilé : LAustralie.
Contes et récits Sylvie Vieville musicien Pat Decerf
Entre récit de voyage et légendes ancestrales nous voici transportés, enchantés. Empreintes animales, poussière des chemins, rencontres remarquables, la terre rouge parle tout bas et ravive les mémoires de ceux qui la foulent. Mais pour elle, tout a commencé dans l’hémisphère nord, devant un bol jaune par un matin gris…

La vieille qui tricotait des bulldozers
A partir de 8 ans
Mise en scène : Sophie Pavillard-Hottier avec Sylvie Vieville, conteuse

C’est l’histoire d’une enfant poussée bien droit au cœur de la vaste platitude des champs de patates, avec pour montagnes les tas de betteraves de la sucrerie, pour tempêtes les courroux du père, pour soleil, son propre cœur vaillant, pour idole, le p’tit gars de Cœuvres-et-Valsery (Thierry, le dernier des Lafronde… ) pour printemps, la maison de la grand-mère, pour océan, la soupe à l’oseille et au lait…
On y apprendra aussi comment (et heureusement) les tricots se détricotent, et comment les destinées tiennent (parfois) à un fil de laine…

Cies Atelier de la Pierre Blanche et Amarande

C’est si bon
mise en scène Jeannie Lefebvre avec Michèle Rochin, Michèle Sebastia et Sylvie Vieville
Lecture-spectacle, en trois temps, trois mouvements.
Lecture gustative, déambulatoire, entre le fromage et la poire mais néanmoins jubilatoire. A travers les saveurs culinaires méditerranéennes et d’ailleurs, un régal d’évocations littéraires, poétiques, anecdotiques, participatives et en chansons. En compagnie de René Escudié, Dario Fo, Rabelais, Barbery, Prévert et bien d’autres.

Cie LAuguste Théâtre

Jeanne… pour linstant
mise en scène Claire Massabo texte et jeu Nicole Choukroun
Une comédienne joue Jeanne, mémé bavarde et facétieuse. La première veut en rester là, mais la deuxième résiste. S’engage alors une bataille épique et rocambolesque entre la comédienne et le rôle qu’elle interprète. Un spectacle à la fois clownesque et tragique, où l’on passe du rire aux larmes, sans trop savoir si c’est de théâtre qu’il est question ou de la vie tout simplement.

Article 353 du code pénal (lecture)
de Tanguy Viel
mise en lecture Claire Massabo avec Nicole Choukroun, Nader Soufi
Deux lecteurs curieux découvrent l’histoire incroyable et effroyablement humaine de Kermeur. Ce dernier a jeté à la mer un promoteur immobilier. Seul, devant le juge d’instruction, il va se raconter.
Ensemble, lecteurs et auditeurs découvrent la manipulation dont il a été victime et plongent dans les tours et détours de sa vie avec son fils, sa femme, ses anciens collègues de l’arsenal ou du conseil municipal. Et si on peut comprendre son geste, le juge d’instruction, quant à lui, nous surprendra avec son fameux article 353.

Groupe Bernard Menaut

On a dansé sur la Terre !
danse Isabelle Cavoit, Bernard Menaut musique Thierry Daudé, Daniel Malavergne Fantaisie en quatuor, danse et musique sur la ronde des saisons et le bonheur par tous les temps !
C’est un spectacle qui joue à être une ronde. Celle de la Terre qui tourne en 365 jours autour du soleil, des saisons, du temps qu’il fait, du jour ensoleillé qui ouvre un couloir à la pluie, et la pluie ouvre les volets à la neige, et la neige s’alanguit. Elle rêve des nuits étoilées, des bourgeons, des nouvelles pousses de l’année. Et son rêve les fait arriver.

Aventures extra-chorégraphiques
Vêtus de leur costume de cadre dynamique à l’heure et à l’endroit où l’on ne s’y attend pas, les danseurs et les musiciens s’inspirant des lieux et des situations de la vie quotidienne, viennent perturber délicieusement les habitudes et les bonnes conduites. En impromptu ou annoncé, en solo, duo, trio, quatuor, quintet ou sextuor, ces « aventuriers extra-chorégraphiques » arpentent les villes et croisent les trajets de ses habitants, ou bien ceux des spectateurs.

Cie Débrid’arts

Tu m’écoutes ?
d’après les histoires pressées de Bernard Friot. Avec Judith Arsenault et Magali Jacquot
Ce spectacle tricote quelques-unes des fameuses “Histoires Pressées“ de Bernard Friot : d’une institutrice à la voix stridente qui finit dans un bocal à poisson, à une rencontre incongrue par un petit enfant de 6 ans au cœur de la nuit dans un frigidaire, jusqu’à un chapelet de « Je t’aime » lancé à la volée depuis le réveil après un rêve délicieux, l’univers de chacune des histoires est insolite, proche d’un monde spécifique à l’enfance où se côtoient tour à tour la plus grande cruauté avec l’insolente tendresse qui rejaillit aussitôt dans un rire canaille. Ce spectacle exprime avant tout les relations complexes entre les enfants et les adultes. Les deux comédiennes jouent ici de leur corps et de leurs fantaisies, de leurs voix et de leurs travestissements, pour plonger au cœur de l’enfance.

Deux mots (lecture)
d’Isabel Allende (nouvelle extraite des Contes d’Eva Luna)
mise en lecture et interprétation Judith Arsenault accompagnée à la viole de gambe par Mireille Collignon
Pour échapper à la misère, Belisa Crepusculario décide de fuir vers la ville. A son arrivée, une feuille de journal volante vient se poser à ses pieds. Elle découvre les mots, apprend à lire et à écrire et décide de devenir marchande de mots. Elle parcourt le pays pour vendre ses mots sur les marchés. Ayant eu vent de son exceptionnel talent pour trouver les mots justes, le fidèle sbire du Colonel vient enlever Belisa. Ce dernier voudrait que le peuple l’élise Président, et pour cela il faut qu’elle lui écrive un discours.

Cie Fluid corporation

Lœil du loup
Lecture-spectacle à partir de 8 ans d’après Daniel Pennac
lecture et jeu Pascale Karamazov musique Sébastien Raimondo

Un vieux loup borgne enfermé dans un zoo voit tous les jours le même garçon noir devant sa cage, qui le regarde al- ler et venir. Un jour, l’animal s’arrête et fixe lui aussi le garçon dans les yeux. Alors, chacun de ces exilés va pouvoir voir dans la pupille de l’autre l’histoire de sa vie. Deux mondes séparés par des milliers de kilomètres : l’Alaska et l’Afrique.

Hamlet de Jex Pire
Adaptation, écriture, mise en scène et interprétation Pascale Karamazov et Sophie Zanone
Imaginons!… La mer est toute proche, on entend ses vagues se choquer contre les falaises !… Imaginons… Un château, le château d’Elseneur à deux pas ! Entre les falaises et le bruit de la cour, un cimetière, deux fossoyeurs, funambules entre la vie et la mort, racontent avec leurs mots et ceux de Shakespeare la terrible histoire du prince Hamlet ! Ils la racontent avec leurs âmes de clowns, et leurs mots simples ! Ils la jouent avec ce qu’ils ont sous la main ! Parfois même, ils se laissent habiter par la terrible et merveilleuse langue de Shakespeare. Ils en ont peur, finissent par en rire, nous aussi !

Cie Fragments

Un faux pas dans la vie d’Emma Picard (lecture)
de Mathieu Belezi / par la Cie Fragments adaptation et interprétation Micheline Welter création musicale Laurent Kiefer
C’est la voix d’un seul personnage, Emma Picard, qui s’installe avec ses quatre fils, à la fin des années 1860, sur vingt hectares de terre algérienne offerts par le gouvernement français. L’espoir d’un nouveau départ, pour elle comme pour tant d’autres apprentis colons. Mais la République lui a menti, et le cri de cette héroïne désespérément vivante résonne longtemps en nous.

Groupe Maritime de Théâtre

Le K
théâtre tout public
de Dino Buzzati mise en scène Gilles Le Moher avec Michel Benizri scénographie Maïté Childéric
« Quand Stefano Roi eut douze ans, il demanda comme cadeau à son père, qui était capitaine au long cours et maître d’un beau voilier, de l’emmener à bord avec lui. » A bord, lorsque Stefano prétend voir une forme noire inquiétante dans le sillage laissé par le bateau, le père comprend que le K, un monstre qui traque sans relâche sa victime et ne renonce jamais, a jeté son dévolu sur son fils…

Bonne pêche, mauvaise pioche
Conçu et interprété par Josette Lanlois avec le regard de Gilles Le Moher
d’après Thierry Dedieu

Spectacle de papier et d’objets. Petite fable écologique à partir de 3 ans.
Chaque matin, Joseph le pêcheur sort en mer dans l’espoir de revenir au port ses filets chargés de poissons. Malheureusement, les jours passant, il ramène de moins en moins de poissons et de plus en plus d’objets bizarres, un joyeux bric-à- brac qui commence à devenir envahissant… Ici on plie, on tire, on pousse, on roule, on pêche, on chante, on navigue, et on raconte une histoire qui finit bien ! Ça c’était plié d’avance !

Cie In pulverem reverteris

Le poids du papillon (lecture spectacle)
de Erri de Luca mise en scène Danielle Bré avec Agnès Pétreau, Gilles Le Moher, Maxime Reverchon 
C’est une histoire de montagne, de relation entre un braconnier et un chamois, une histoire toute simple qui fait appel à nos racines, à la nostalgie d’un mode de vie rural traditionnel, encore vivant dans nos arrières-pays mais qui l’amène aussi ailleurs, comme parfois le spectacle de la nature nous donne soudain à penser. Erri de Luca, grand auteur italien et montagnard, nous y livre sa vision de l’homme et de la nature.

Cie Marie hélène Desmaris

Danse à Livre Ouvert
à partir de 3 ans
cie chorégraphie, lecture et danse Marie-Hélène Desmaris danseurs interprètes Alice Galodé, Yoann Fayolle

De livres sortis d’un coffre, la chorégraphe raconte des histoires ; la danseuse et le danseur s’emparent des mots, et inventent la danse. Textes, danse et musique créent des séquences ludiques, poétiques, colorées et joyeuses qui emportent les spectateurs dans un voyage imaginaire et sensible.

cie Ma voisine s’appelle Cassandre

Jai inventé un stratagème pour rester dans cette histoire
d’après Miljenko Jergovic et Leonardo Padura mise en scène Nanouk Broche avec Sofy Jordan, Sylvain Eymard, Nanouk Broche
Trois acteurs racontent des histoires où des gens, soumis aux violences de l’Histoire ou de la vie, inventent des stratagèmes pour sauver leur vie ou se faire une belle mort. Les inventions sont parfois minuscules, toujours anonymes. Le stratagème : quelque chose entre la survie, la ruse, l’amour de la vie et l’imagination.

cie Senna’ga

Jaime pas ma petite sœur
de Sébastien Joanniez / mise en scène Agnès Pétreau avec Emilie Alfieri et Sofy Jordan
C’est l’histoire d’une rivalité entre deux sœurs. Deux points de vue et des griefs qui se font écho, deux monologues dessinant deux personnalités très différentes. La Grande est investie de son rôle d’aînée, elle doit avoir sept ans. On lui demande d’être compréhensive et de céder aux caprices de la petite. Mais cette fois-ci, ça suffit. La Petite est rebelle, frondeuse, elle fait son cinéma. Elle joue de son âge – quatre ans – tout en voulant prendre la place de sa sœur. Le ton est celui de la rumination enfantine dans la langue des 4/7ans. Un spectacle qui ose dire la rage, la jalousie et aussi l’amour.

Trace(s) (lecture)
de Sabine Tamisier mise en scène et interprétation Agnès Pétreau accompagnée à la guitare par David Fabre
Le grain de la peau, les cheveux et une intuition au ventre. Il y a une différence qui la travaille et c’est bien avant elle. Elle ne sait pas exactement, elle demande. Que reste- t-il quand on ne le sait pas encore ? Un beau jour, elle se retourne, elle décide et s’en va chercher quoi, elle fait le voyage vers soi. C’est un départ comme un retour peut-être bien, ou inversement. Sabine Tamisier – l’auteur – trace pour Agnès Pétreau – l’actrice – une géographie de l’intime, le puzzle reconstitué d’une identité qui se découvre, se révèle et se reconnaît peu à peu entre la France, la Sicile, le Maroc, l’Afrique… Elle déroule le fil sensible de la mémoire familiale en quête de ses origines perdues et s’en va vers le sud, vers les suds, on pourrait dire les siens, avec pour seul indice Juste cette trace : mon visage.

cie Trafic d’arts II

Ô vous… Albert Cohen (Lecture accompagnée de chants séfarades)
textes d’Albert Cohen issus de Ô vous frères humains, Le livre de ma mère et Carnets 1978 
lecteurs Henriette Pertus, Julien Gourdin / chanteuse Saïda Bouachraoui / piano, luth et percussions Amine Soufari 
L’amour, voilà le maître mot chez Albert Cohen qui pourtant restera à jamais le petit juif de Marseille qui ne comprend pas la persécution. Musique et voix s’interpellent et dialoguent, se heurtent, laissent résonner l’incroyable humour de Cohen et s’harmonisent enfin pour déclamer « Ô, amour du prochain ! ».

cie la Variante

Des nuages dans mes mains
animation-lecture à partir de 18 mois avec Valérie Hernandez
A partir d’albums et de deux grands livres-paravents, la comédienne construit face aux enfants un lien entre lecture et imaginaire. Elle tire le fil des mots et des images pour laisser aller les pensées, invitant les tout-petits à en faire autant.

cie amateur Les caquetants

Zuleika
de Renée Doumergue / mise en scène Jacques Clément assisté de Kathia Saïdi musique Valérie Brigot avec Michel Boyé, Valérie Brigot, Jean-François Cloarec, Marie-Laure Comushian, Martine Denimal, Jean-Yves Maurel, Hugo Reig, Kathia Saïdi
Le petit village de Castelargues se meurt, touché par la crise : plus d’industries ni de commerces à part le bar où se retrouvent les habitués. Une vieille et riche étrangère y débarque et propose de mettre sa fortune à la disposition du village en échange de la tête du cafetier…

Cie amateur Les Electrons Flous

Entre ciel et terre (lecture)
d’après le roman de Jón Kalman Stefánsson
avec les lecteurs Florence Demurger, Catherine Suty, Henri Tessandori
Histoire d’un autre temps, d’un autre monde, Entre ciel et terre explore la lisière entre songes et réalités, conscience et innocence, trace une route à travers le fracas de l’humanité et nous invite à cheminer avec un gamin porteur d’espérance, messager malgré lui d’une poésie intemporelle nichée dans un livre meurtrier. Il nous souffle trois mots : courage, loyauté, amitié.

Bovary
de Tiago Rodrigues d’après le roman de Gustave Flaubert et le procès de Flaubert
mise en scène Catherine Suty avec le soutien du collectif
avec Florence Demurger, Bernard Guerrand, Vanessa Perez, Catherine Suty, Henri Tessandori

Le texte de Tiago Rodrigues nous transporte au cœur du procès que suscita le roman de Flaubert en 1857 pour immoralité. Entre les débats houleux du tribunal et les réflexions amères de Flaubert, les personnages du roman font revivre une Emma moderne et désirante, symbole de nos aspirations à la liberté.

cie amateure On verra ça demain

Tropique de la violence (lecture)
de Natacha Appanah avec Claudine Bernard et Annie Savignat 
Une plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’île française de Mayotte dans l’archipel des Comores. Dans ce pays magnifique, sauvage et au bord du chaos, cinq destins vont se croiser et nous révéler la violence de leur quotidien.
Cette lecture sera suivie samedi 28 septembre à 11h d’une rencontre avec l’auteure organisée par «Libraires du Sud».

cie amateur Les Ritourn’elles

Occident express (lecture)
de Stefano Massini / mise en lecture Nanouk Broche
lectrices Odile Bonnel, Catherine Chaud, Mireille Giordano guitariste Arlette Iandolo

En 2015, Haïfa, une vieille femme, a fui Mossoul avec sa petite fille de quatre ans. Elle a rejoint Stockholm. Elle a parcouru 18000 km de l’Irak à la Baltique à travers ce qu’on appelle « la route des Balkans ». Ceci est son incroyable histoire. Trois comédiennes lisent le monologue de Haïfa et racontent son périple et son habileté croissante pour résister et s’adapter aux situations.

cie amateure Théâtre de La Grimace

Migraaaants On est trop nombreux sur ce putain de bateau

de Matei Visniec / mise en scène Claire Prati avec Christian Bizon, Audrey Brémond, Claire Vignau, Jean-Baptiste Rabouin, Jean-Michel Guilmet, Gabriel Ducros, Melik Karakulce, Lydie Grussy, Solange Guerrini-Brisse
Il y a ceux qui fuient la mort, ceux qui fuient un avenir mort, ceux qui croient encore à l’Eldorado… En tout cas, ils arrivent et aucun barbelé ne pourra les en empêcher. Alors, qu’est-ce qu’on fait ? On les rejette à la mer ?