LA PROMENADE

dimanche 6 décembre à 16h

LA ROQUE D’ANTHÉRON centre culturel Marcel Pagnol – esplanade d Pijoret

réservation 04 42 50 70 74 ou ici

théâtre – durée 1h12
d’après Robert Walser
cie En devenir 2
mise en scène Malte Schwind
avec Yaëlle Lucas, Naïs Desiles et Lauren Lenoir
dramaturgie Mathilde Soulheban
son Jules Bourret
lumière Iris Julienne
assistance Yaëlle Lucas
costumes Sara Bartesaghi-Gallo

Un beau matin, nous sommes invités par l’auteur à l’accompagner dans sa promenade. L’esprit léger, plein de gaité et d’enthousiasme, il nous emmène tour à tour dans une librairie demander le livre le plus vendu, chez un tailleur chez qui il compte bien faire un scandale digne de ce nom, à sa banque où des bienfaitrices lui auront fait un don de mille francs, mais aussi déjeuner chez cette chère madame Aebi qui le forcera presque à manger tout ce qu’elle lui donnera… Tant de rencontres qui l’amèneront à nous faire part de ses réflexions, à philosopher sur la vie, l’homme, la nature, l’art et son marché. Tantôt délicat, candide, émerveillé, mélancolique ou exalté, tantôt indigne et moqueur, son regard s’attarde sur chaque détail et tire à l’extrême les sentiments qui l’animent.

L’auteur
Robert Walser est né en 1878 en Suisse. À partir de 1907, il passe quelques années à Berlin où il écrit trois romans : Les enfants Tanner, Le commis et L’institut Benjamenta.
Il est rapidement reconnu par des auteurs et penseurs comme Franz Kafka, Robert Musil et Walter Benjamin. Malgré ces éloges, à son retour en Suisse en 1913, il écrit d’innombrable textes courts qu’il essaie de vendre aux journaux, surtout étrangers, et travaille comme employé de banque ou commis.
En 1917, il écrit La Promenade. Assez vite il développe sa « méthode du crayon ». Il cesse d’écrire avec la plume, son écriture devient de plus en plus petite pour devenir illisible à vue d’œil. Ces écrits ont été nommés des « microgrammes ».
En 1929, il est interné dans une clinique psychiatrique et cesse entièrement d’écrire en 1933. Il a fallu des années pour déchiffrer son dernier roman, Le Brigand, publié après sa mort survenue en 1956.