L’ŒIL DU LOUP

mercredi 18 novembre à 15h

TRETS – médiathèque La mine des mots – Jardin de la Mine – 48 avenue Mirabeau
réservation 04 42 37 55 34 ou ici

Lecture-spectacle tout public à partir de 9 ans
dʼaprès Daniel Pennac
cie Fluid corporation
lecture et jeu Pascale Karamazov

Un vieux loup borgne enfermé dans un zoo voit tous les jours le même garçon noir devant sa cage, qui le regarde aller et venir. Un jour, lʼanimal sʼarrête et fixe lui aussi le garçon dans les yeux. Alors, chacun de ces exilés va pouvoir voir dans la pupille de lʼautre lʼhistoire de sa vie. Deux mondes séparés par des milliers de kilomètres : lʼAlaska et lʼAfrique.

Extrait
« Debout devant l’enclos du loup, le garçon ne bouge pas. Le loup va et vient. Il marche de long en large et ne s’arrête jamais.
« M’agace, celui-là… » voilà ce que pense le loup. Cela fait bien deux heures que le garçon est là, debout devant ce grillage, immobile comme un arbre gelé, à regarder le loup marcher.
« Qu’est-ce qu’il me veut ? » C’est la question que se pose le loup. Ce garçon l’intrique. Il ne l’inquiète pas.
Les autres enfants courent, sautent, crient, pleurent, ils tirent la langue au loup et cachent leurs têtes dans les jupes de leurs mères. Puis, ils vont faire les clowns devant la cage du gorille et rugir au nez du lion dont la queue fouette l’air.
Ce garçon là, non. Il reste debout, immobile, silencieux. Seuls ses yeux bougent. Ils suivent le va-et-vient du loup, le long du grillage.

la compagnie Fluid corporation, Aubagne
Depuis sa création, en 2006 par Pascale Karamazov, la compagnie Fluid Corporation s’est donnée la liberté de circuler dans différents types de théâtre, avec le rêve d’un théâtre pour tous. Prenant sa source dans le vivant, en saisissant ce qui dans notre temporalité nous traverse, notre théâtre laisse parler la fragilité de notre humanité, cruelle, drôle, tragique…
Chaque création est le résultat d’un travail de choeur ou de coeur, comme on veut, avec des battements frénétiques, du désordre, de la joie, des contradictions, des rêves Travaillant dans une correspondance d’imaginaires, notre réflexion se fait de manière collective autour de textes d’auteurs classiques, contemporains, de contes populaires, ou encore de textes non écrits pour la scène.
Artisans du théâtre, nous n’inventons rien et nous réinventons tout.