Le poids du papillon

vendredi 16 octobre à 20h30

MALLEMORT-DE-PROVENCE
Médiathèque municipale – rue Cézanne

réservation 04 90 59 12 43 ou ici

lecture-spectacle – durée 1h05 
de Erri de Luca 
cie In pulverem reverteris mise en scène Danielle Bré 
avec Agnès Pétreau, Gilles Le Moher, Maxime Reverchon

Une histoire de montagne, une histoire de chasse, une histoire de relation entre un chamois et un montagnard
Quelque part dans les Alpes italiennes, un chamois domine sa harde depuis des années. D’une taille et d’une puissance exceptionnelles, l’animal pressent pourtant que sa dernière saison est arrivée, sa suprématie est désormais menacée par les plus jeunes. En face de lui, un braconnier revenu vivre en haute montagne, ses espoirs en la Révolution déçus, sait lui aussi que le temps joue contre lui. À soixante ans passés, sa dernière ambition de chasseur sera d’abattre le seul animal qui lui ait toujours échappé malgré son extrême agilité d’alpiniste, ce chamois à l’allure majestueuse…
C’est une histoire toute simple qui fait appel à nos racines à la nostalgie d’un mode de vie rural traditionnel, encore vivant dans nos arrières pays et lors de nos vacances mais qui l’amène aussi ailleurs, de façon naturelle, comme parfois le spectacle de la nature nous donne soudain à penser.
Erri De Luca partage ici sa vision de l’homme et de la nature, nous parle de façon légère de la montagne, de la Solitude et du désir, de puissance et de finitude …

L’Auteur
Erri De Luca né en 1950 à Naples, est un écrivain, poète et traducteur italien contemporain. Il a obtenu en 2002 le prix Femina étranger pour son livre Montedidio et le Prix européen de littérature en 2013 ainsi que le Prix Ulysse pour l’ensemble de son œuvre. Il est un auteur trés lu et très apprécié des lecteurs .
Son oeuvre s’inspire de son expérience personnelle d’alpiniste chevronné, d’ancien militant communiste, d’ouvrier menuisier, de lecteur de la Bible, de joueur de scopa.

« Celui qui écrit a la possibilité de rassembler les gens autour de lui, de leur donner rendez-vous dans la page, dans l’écriture, dans sa tête. Pour moi ce sont des personnes, pour le lecteur ce sont des personnages imaginaires qui appartiennent au roman. Mais moi, je suis le lieu où se retrouvent des êtres. Il faut certes des mots. Mais les mots dépendent moins de l’habileté de l’écrivain que de sa capacité d’écoute. J’écoute les mots des autres qui sont de retour. J’entends leur voix. Et ça m’est facile. Pour moi écrire n’est pas un travail, c’est une façon d’être en compagnie et de rassembler des absents. »
Le poids du papillon a éte publié en 2009 et est édité chez Gallimard/roman dans une traduction de Danièle Valin.

La compagnie In Pulverem Reverteris a été créée par Danielle Bré en 1981, et a réalisé à ce jour plus de cinquante spectacles.
« Nous faisons un théâtre d’acteur, souvent à partir de grandes écritures, pas toujours théâtrales. Nous sommes engagés dans le théâtre et dans le monde. Cela veut dire pour nous, mettre le théâtre à l’épreuve du réel et le réel à l’épreuve du théâtre. Depuis peu, nous avons radicalisé notre démarche. Pour nous, un spectacle c’est devenu le partage au présent d’une expérience vivante commune aux acteurs et aux spectateurs et qui à voir avec l’état de la pensée sensible et l’état du monde.
Nos derniers spectacles : Randonnée en terres Beckettiennes / Les Trois Sœurs de Tchekhov/ des lectures : Pascal Quignard et Erri de Luca. Un travail est en création sur Têtes rondes et Têtes pointues de Brecht. »