Programmation Printemps 2019

Ma 23 avril 15h

Pension de famille Les Pléiades – 5 rue des étoiles –Aix 

C’est si bon 

par les Cies Atelier de la Pierre Blanche et Amarande
mise en scène Jeannie Lefebvre
avec Michèle Rochin, Michèle Sebastia, Sylvie Vieville

Lecture-spectacle, en trois temps, trois mouvements.
Lecture gustative, déambulatoire, entre le fromage et la poire mais néanmoins jubilatoire. A travers les saveurs culinaires méditerranéennes et d’ailleurs, un régal d’évocations littéraires, poétiques, anecdotiques, participatives et en chansons. En compagnie de René Escudié, Dario Fo, Rabelais, Barbery, Prévert et bien d’autres.


Me 24 avril 19h

Aljepa – 135 Rue Albert Einstein – Aix en Provence – Les Milles

Article 353 du code pénal 

de Tanguy Viel
par la Cie l’Auguste Théâtre
mise en lecture Claire Massabo
avec Nicole Choukroun, Nader Soufi 

Deux lecteurs curieux découvrent l’histoire incroyable et effroyablement humaine de Kermeur. Ce dernier a jeté à la mer un promoteur immobilier. Seul, devant
le juge d’instruction, il va se raconter.
Ensemble, lecteurs et auditeurs découvrent la manipulation dont il a été victime et plongent dans les tours et détours de sa vie avec son fils, sa femme, ses anciens collègues de l’arsenal ou du conseil municipal. Et si on peut comprendre son geste, le juge d’instruction, quant à lui, nous surprendra avec son fameux article 353.

Je 25 avril 19h30

Salle Capucine – Place de Dame Capucine
Eguilles – Les Figons

Entre ciel et terre 

d’après le roman de Jón Kalman Stefánsson
par la Cie Les Electrons Flous
avec les lecteurs amateurs Florence Demurger, Catherine Suty, Henri Tessandori 

Histoire d’un autre temps, d’un autre monde, Entre ciel et terre explore la lisière entre songes et réalités, conscience et innocence, trace une route à travers le fracas de l’humanité et nous invite à cheminer avec un gamin porteur d’espérance, messager malgré lui d’une poésie intemporelle nichée dans un livre meurtrier. Il nous souffle trois mots : courage, loyauté, amitié.

Sa 27 avril 17h15

Médiathèque – Av. Radolfzell –Istres

Occident express  

de Stefano Massini 
traduit avec le soutien de la Maison A.Vitez,
par F. Martucci et O. Favier
par la Cie amateur Les Ritourn’elles
mise en lecture Nanouk Broche
lectrices Odile Bonnel, Catherine Chaud, Mireille Giordano
guitariste Arlette Iandolo 

En 2015, Haïfa, une vieille femme, a fui Mossoul avec sa petite fille de quatre ans. Elle a rejoint Stockholm. Elle a parcouru 18000 km de l’Irak à la Baltique à travers ce qu’on appelle « la route des Balkans ». Ceci est son incroyable histoire. Trois comédiennes lisent le monologue de Haïfa et racontent son périple et son habileté croissante pour résister et s’adapter aux situations. 

Ve 3 mai 19h30

Bibliothèque Elisabeth Badinter – 56 av. F. Mistral
Ensuès-la-Redonne

Un faux pas
dans la vie d’Emma Picard  

de Mathieu Belezi / par la Cie Fragments 
adaptation et interprétation Micheline Welter 
création musicale Laurent Kiefer

C’est la voix d’un seul personnage, Emma Picard, qui s’installe avec ses quatre fils, à la fin des années 1860, sur vingt hectares de terre algérienne offerts par le gouvernement français. L’espoir d’un nouveau départ, pour elle comme pour tant d’autres apprentis colons. Mais la République lui a menti, et le cri de cette héroïne désespérément vivante résonne longtemps en nous.

Ve 24 mai 18h30

Médiathèque Jean d’Ormesson – Rue de Figueres
Marignane

Deux mots 

d’Isabel Allende (nouvelle extraite des Contes d’Eva Luna)
par la Cie Débrid’arts productions
mise en lecture et interprétation Judith Arsenault
accompagnée à la viole de gambe par Mireille Collignon

Pour échapper à la misère, Belisa Crepusculario décide de fuir vers la ville. A son arrivée, une feuille de journal volante vient se poser à ses pieds. Elle découvre les mots, apprend à lire et à écrire et décide de devenir marchande de mots. Elle parcourt le pays pour vendre ses mots sur les marchés. Ayant eu vent de son exceptionnel talent pour trouver les mots justes, le fidèle sbire du Colonel vient enlever Belisa. Ce dernier voudrait que le peuple l’élise Président, et pour cela il faut qu’elle lui écrive un discours. 

Ma 4 juin 18h30

Médiathèque – Impasse de la Campanella –Venelles

Trace(s)    

de Sabine Tamisier / par la Cie Senna’ga 
mise en scène et interprétation Agnès Pétreau 
accompagnée à la guitare par David Fabre 

Le grain de la peau, les cheveux et une intuition au ventre. Il y a une différence qui la travaille et c’est bien avant elle. Elle ne sait pas exactement, elle demande. Que reste-t-il quand on ne le sait pas encore ? Un beau jour, elle se retourne, elle décide et s’en va chercher quoi, elle fait le voyage vers soi. C’est un départ comme un retour peut-être bien, ou inversement. Sabine Tamisier – l’auteur – trace pour Agnès Pétreau – l’actrice – une géographie de l’intime, le puzzle reconstitué d’une identité qui se découvre, se ré-vèle et se reconnaît peu à peu entre la France, la Sicile, le Maroc, l’Afrique… Elle déroule le fil sensible de la mémoire familiale en quête de ses origines perdues et s’en va vers le sud, vers les suds, on pourrait dire les siens, avec pour seul indice Juste cette trace : mon visage.

Lu 17 juin 18h30

Salle Georges Duby – 60 av. Paul Magallon –Eguilles

Le poids du papillon

de Erri De Luca (éditions Gallimard, traduit par D. Valin)
par la Cie In pulverem reverteris 
adaptation et mise en scène Danielle Bré
avec Agnès Pétreau, Gilles Le Moher, Maxime Reverchon

C’est une histoire de montagne, une histoire de relation entre un braconnier et un chamois, une histoire toute simple qui fait appel à nos racines, à la nostalgie d’un mode de vie rural traditionnel, encore vivant dans nos arrières pays et lors de nos vacances mais qui l’amène aussi ailleurs, comme parfois le spectacle de la nature nous donne soudain à penser. Erri de Lucca, grand auteur italien vivant et grand montagnard, nous y livre sa vision de l’homme et de la nature. 

Ve 28 juin 20h30

Bibliothèque du Grand Pré 13 bis, Bd du Réal –Jouques

Représentation en extérieur : prévoir vêtements adaptés et anti-moustique

Ô vous… Albert Cohen 

Textes d’Albert Cohen issus de Ô vous frères humains,
Le livre de ma mère et Carnets 1978 
par la Cie Trafic d’arts
lecteurs Henriette Pertus, Julien Gourdin
chanteuse Saïda Bouachraoui
piano, luth et percussions Amine Soufari 

Lecture accompagnée de chants séfarades.
L’amour, voilà le maître mot chez Albert Cohen qui pourtant restera à jamais le petit juif de Marseille qui ne comprend pas la persécution. Il fallait des voix et de la musique pour faire écho à ce génie de la littérature et témoigner de sa parole, sa pensée, ses personnages…  Musique et voix s’interpellent et dialoguent, se heurtent, s’invectivent, laissent résonner l’incroyable humour de Cohen et s’harmonisent enfin pour déclamer « Ô, amour du prochain ! » 

Sa 29 juin 20h30

Mairie – Salle des mariages – Grande rue – Saint-Savournin

J’ai inventé un stratagème
pour rester dans cette histoire   

d’après Miljenko Jergovic et Leonardo Padura
par la Cie Ma voisine s’appelle Cassandre 
traduction Mireille Robin (bosniaque),
Elena Zayas (espagnol) 
adaptation et mise en lecture Nanouk Broche 
avec Maude Buinoud, Sylvain Eymard, Sofy Jordan 

Trois acteurs racontent des histoires où des gens, soumis aux violences de l’Histoire ou de la vie, inventent des stratagèmes pour sauver leur vie ou se faire une belle mort. Les inventions sont parfois minuscules, toujours anonymes, et très éloignées des comportements attendus ou médiatisés lors de ces évènements. Les acteurs sont comme tout le monde et pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, branchés en direct et sans recul sur toutes les catastrophes de la planète.
Le stratagème : quelque chose entre la survie, la ruse, l’amour de la vie et l’imagination. 

0 Comments

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s